DonneMoiLinfo
Auteur : boule Créé le : 12.01.2008 Mis à jour le : 26.12.2010 Partager

Ce sujet compréhensible de tous et mêmes des débutants a pour but de sensibiliser les plus novices des internautes. Cette mise en garde avertit à propos d'infections ne se trouvant pas très loin de vous, il suffit parfois de chercher une simple actualité pour se faire piéger.

Petit tour d'horizon sur ce fabuleux monde pas toujours rose qu'est Internet.

Naviguons sur la toile

Qui n'a jamais utilisé un logiciel de messagerie instantanée comme Windows Live Messenger ou Yahoo! Messenger ? Ces logiciels permettant de clavarder avec ses amis, sa famille, permettent aussi des les personnaliser, en ajoutant divers modules additionnels et aussi, et surtout, de superbes émoticônes pour épater ses connaissances avec des émoticônes fluorescentes sortis tout droit de Jupiter.

En utilisant un moteur de recherche, peu importe celui que vous utilisez, vous trouverez facilement un site proposant des émoticônes et autres "décorations" pour votre logiciel de messagerie instantanée préféré.

publicités malveillantes

Sur la capture d'écran ci-dessus, un site propose entre autre des émoticônes, rien de grave, par contre ce qui est entouré en rouge est de la publicité proposant des émoticônes gratuites. Très alléchant me direz-vous, pouvoir en avoir plusieurs en une installation au lieu de perdre son temps à les télécharger une par une.

Mais tout cela cache quelque chose. Puisqu'en installant le logiciel proposé par exemple sur ce site web, vous vous retrouverez avec une belle infection, vous bombardant de publicité. Tous les sites proposant du contenu pour les logiciels de messageries instantanées intègrent des bannières de publicités proposant pour la plupart des logiciels infectés. Posez-vous toujours cette question : est-il normal d'acheter de la publicité pour proposer un logiciel gratuit ?

  • ico Mise en garde : Ne cliquez et ne téléchargez pas les logiciels gratuits que vous voyez sur les pubs.
  • ico Logiciels souvent rencontrés : FunkyEmoticons, SweetIM, Smiley Central, EoreZo.

Continuons notre petit tour à travers ce terrain miné. Et si nous cherchions des sites de jeux virtuels pour passer un peu de son temps libre au lieu de s'ennuyer sur l'ordinateur ? Un site pris au hasard dans un moteur de recherche, bonne pioche, enfin façon de parler !

Le site jeu-gratuit-du-net.com infecte ses visiteurs venus simplement chercher un site pour passer un peu de temps, au moins ils n'auront plus à perdre leur temps, ils devront désinfecter leur ordinateur.

site qui propose des logiciels infectés

Situé tout en haut d'une liste parmi divers sites, ce cher webmaster vous propose de sa touche personnelle, d'accéder et d'installer Internet Gamebox, et pourquoi pas me direz-vous ? C'est sûr que les personnes ne connaissant pas Internet GameBox, ne peuvent se douter de l'arnaque s'offrant à eux. Ce webmaster a fait une petite description très sympathique du site en espérant que vous cliquerez dessus, car le lien nommé Accès direct et en fait un lien d'une régie publicitaire, donc à chaque clic ou à chaque installation ce webmaster touchera une petite commission. L'appât du gain n'a pas de pitié pour les débutants. Internet GameBox est un poison, il vous bombardera de publicités pour de minables jeux.

  • ico Mise en garde : Méfiance concernant les sites proposant des jeux ou logiciels gratuits. Renseignez-vous sur le nom du programme que vous souhaitez télécharger pour éviter toute mauvaise surprise.
  • ico Logiciels souvent rencontrés : EoRezo

Pour le moment on n'a pas beaucoup de chance, on ne peut pas installer des émoticônes, ni jouer à des jeux, sacrebleu. Intéressons-nous à l'actualité. Vous avez probablement entendu parlé de l'assassinat de Benazir Bhutto. Grâce à internet, il n'est plus utile d'attendre le journal du 20h00 pour être tenu informé, un bon moteur de recherche ou les réseaux sociaux vous trouveront toutes les informations. Suite à l'attentat subi par Benazir Bhutto, Google avait déjà référencé des centaines de pages proposant une vidéo de cet attentat.

vidéo Benazir Bhutto

Ces pages étaient pour la plupart des blogues, avec une fausse capture d'écran d'une vidéo cachant un lien vous renvoyant vers un autre site. Les pirates sont très réactifs, ils savent profiter de l'actualité pour mettre à profit sans trop de mal leur méthode d'infection. La redirection nous amenait sur une fausse page de Dailymotion très bien conçue. Lorsque vous souhaitez lancer la lecture de la vidéo, une fenêtre s'ouvrait vous proposant de télécharger un composant additionnel pour lire la vidéo, après tout pourquoi pas ? Suite à l'installation de ce composant la vidéo ne fonctionnait toujours pas, mais à défaut elle vous aura laissé une superbe infection.

  • ico Mise en garde : Méfiez-vous des sites peu connus proposant de télécharger un logiciel pour visionner des vidéos en streaming ou soit disant scènes censurées : c'est un piège souvent infecté pour ne pas dire toujours.
  • ico Logiciels souvent rencontrés : Moovida, Live-Player, etc.

Décidé à ne plus me faire piéger, je me décide de renforcer la sécurité de mon ordinateur, malheureusement mon pare-feu Kerio est semi-gratuit et pour avoir la version complète, il faut payer 15 euros. Je me lance donc à la recherche d'un crack qui me permettra d'avoir la version complète de ce logiciel sans rien payer, pas folle la guêpe ! Parmi la longue liste de sites proposant des cracks divers et variés, j'en sélectionne un et trouve facilement un crack pour mon logiciel, tout content, je le télécharge et en quelques secondes celui-ci se retrouve dans mes documents prêt à être installé.

Kerio crack

Une petite voix m'interpelle et me dit Installe-le ! Installe-le ! Trouvant ça bizarre, voilà qu'une autre voix me dit Méfie-toi ! Méfie-toi ! Mon anti-virus n'a pourtant rien détecté, je reste perplexe et me décide de faire analyser mon sacré crack chez Virustotal (service proposant d'analyser en ligne votre fichier via plusieurs logiciels anti-virus et anti-spywares). Quelques minutes plus tard, ma déception fût grande, mon crack était en fait une douce bestiole exotique prête à infecter mon système ! Tel un guerrier Samouraï sans pitié, le crack termina son oeuvre dans la poubelle.

analyse crack avec virustotal

Toujours dans l'esprit de sécuriser un peu plus mon ordinateur, je me décide de chercher un autre anti-virus, mais toujours gratuitement, il ne faut pas rester une première mauvaise expérience. Je change de site et j'en retrouve un autre proposant des logiciels crackés tout cela gratuitement, avec une liste tellement longue que l'on se serait cru au Flunch « À volonté ! » Mon choix se porta alors sur WinAntivirus Pro, sympa comme nom. Après installation et une courte analyse du système celui-ci me trouva des infections à n'en plus finir, mais malheureusement pour moi, il me demanda de payer pour supprimer les infections. Dépité à l'idée de ne plus trouver mon bonheur, je me décida à payer par carte bancaire.

Ma licence active, il me supprima tel un héros tous mes virus. Quelques temps plus tard, ma surprise se transforma en cauchemar. Je venais d'apprendre que WinAntivirus Pro était un rogue, c'est-à-dire un faux logiciel, vous racontant des âneries pour plumer des pigeons. Je venais de me faire pigeonner par un site de cracks, proposant un logiciel complètement bidon et me dépouillant de 40 euros : belle journée !


  • ico Mise en garde : Les sites de cracks et de peer to peer proposent rarement de bonnes choses. L'infection vous attend au tournant !
  • ico Logiciels souvent rencontrés : Attention aux logiciels crapuleux, ils sont nombreux.

Le lendemain, un ami via ma messagerie instantanée sans émoticônes infectées, me dit qu'il vient d'installer WebMediaPlayer, il me dit que c'est sympa et tout le blabla, enfin quelque chose qui pourrait me plaire. Je me lance donc à la recherche de ce logiciel via mon nouveau moteur de recherche Exalead, Google m'a trop porté la poisse ... Bref. Je lance donc une recherche pour télécharger ce fameux logiciel et je prends le premier lien s'offrant à moi que je nomme www.bestallweb.com La fenêtre s'ouvre, propose une description très aléatoire du logiciel. Je clique donc sur "voir le site", une nouvelle fenêtre s'ouvre et me propose de télécharger le logiciel. Je l'installe donc, en patientant lors du téléchargement, je discute avec mon ami et ses émoticônes fluorescentes. Quelques secondes plus tard, j'exécute donc le fichier que je viens de télécharger, tout en restant sur mes gardes.

logiciel multiméia infecté

Ayant du temps à revendre, je lis la licence du logiciel. Stupeur, un ancien démon raviva mes pensées lorsque je vis que le logiciel pourrait me balancer des messages publicitaires pendant trois mois après la désinstallation du logiciel. J'arrête l'installation, je jette le fichier fraîchement téléchargé et je vais traiter mon ami et son logiciel tout pourri. Après quelques minutes, celui-ci me dit que le sien ne pose pas de problème et qu'il l'a téléchargé sur le site de l'auteur azertysite.new.fr, je m'y rends et télécharge le logiciel, je lance l'installation et, bizarrement, ce n'est plus la même chose. Bête comme pas deux, mon ami m'avait écrit webmediaplayer, aussi bête que lui, j'avais lancé la recherche. Erreur, il fallait chercher Web Media Player, Web-MediaPlayer est un autre logiciel qui est lui infecté, encore fallait-il le savoir, ce qui est sûr tout est de la faute de mon ami.

  • ico Mise en garde : Les sites ayant une interface simpliste avec des boutons "télécharger" un peu partout sont très suspects. Téléchargez toujours sur des sites de confiance, proposant rarement des logiciels infectés ou encore mieux directement sur le site de l'éditeur du logiciel. Renseignez-vous aussi sur un moteur de recherche afin d'en savoir plus sur un logiciel en particulier pour éviter toute mauvaise surprise.
  • ico Logiciels infectés que l'on retrouve le plus souvent : EoRezo, Moovida, VLC Media Player, etc. (ces logiciels existent sans infection).

Pour terminer ma soirée en beauté, voilà qu'une amie totalement alcoolisée venait de terminer de fêter son anniversaire arrosé de Champomy ! Complètement délirante, celle-ci m'envoie un lien accompagné de pleins d'émoticônes sexy et probablement infectées. Arrivé sur le site, c'était un site porno ! Triste et accompagné via MSN d'une copine ivre de Champomy. Curieux et affamé de chair fraîche, je lance la lecture de la vidéo.

faux codecs à installer

Je suis maudit revoilà l'erreur et la proposition de téléchargement du module additionnel infecté. On ne m'aura pas deux fois, je ferme tout ça, mon amie alcoolisée était en train de me faire savoir qu'elle installait les codecs je la laissais dans son délire et quittais toutes ces bestioles de malheur.

  • ico Mise en garde : Les sites pornographiques sont très souvent infectés, attention où vous mettez les pieds !
  • ico Infections rencontrées : faux codecs à installer, dialer, InstantAccess et autres malwares bien plus virulants.

A la date qu'a été écrit ce sujet les réseaux sociaux n'existaient pas, le web évolue vite, il est donc impossible pour moi de ne pas évoquer les deux principaux réseaux sociaux que son Facebook et Twitter. Ces sites sont devenus un terrain de jeux pour les escrocs qui exploitent les failles de ces systèmes en diffusant de manière automatisée ou manuelle leur lien douteux sous toutes formes que ce soit : par e-mail, par messageries instantannées, sites créés pour l'occasion ou directement depuis les réseaux sociaux eux-mêmes.

virus sur Facebook

L'exemple ci-dessous est un message reçu directement sur le "mur" d'un utilisateur de Facebook. Dans ce cas, si la personne cliquait sur ce lien, elle était redirigé vers une fausse page aux couleurs de Facebook lui proposant d'installer une mise à jour pour le Flash Player afin de voir la vidéo, bien entendu cette fausse mise à jour cache un véritable virus qui va à son tour propageait ce message à tous vos contacts.

malware sur facebook

Twitter n'y échappe pas, des liens envoyés en bagaille en utilisant ou non le "Trending topics - TT" (tendance des sujets les plus en vogues sur le réseau), cachant derrière eux une infection, basé sur le même principe que Facebook ou les messageries instantannées. Divers utilisateurs en profitent pour proposer leurs saloperies comme des logiciels infectés à installer, des sites grotesques pour soit disant devenir riche, etc. Parfois ces mêmes arnaques peuvent provenir de vos contacts qui ont vu leur compte usurpé.

virus sur Twitter


  • ico Mise en garde : Il ne faut donc pas cliquer sur tout ce qui est publié. Qui est cet utilisateur ? Est-il connu ? Depuis quand ?
  • ico Problèmes rencontrés : faux codecs à installer et arnaques diverses.

Conclusion

Il peut être très facile de se retrouver infecté comme on a pu le voir dans ce sujet. Evitez de cliquer sur les publicités vous proposant des logiciels gratuits. Ce n'est pas logique de payer pour faire de la publicité et en plus d'offrir un logiciel gratuit, méfiance !

Téléchargez vos logiciels sur des sites de confiance, les sites très connus ne sont pas plus digne de confiance qu'un petit site présentant peu de logiciels. Le mieux serait de toujours aller sur le site de l'éditeur pour télécharger le logiciel voulu.

Renseignez-vous avant d'installer un logiciel, cherchez via votre moteur de recherche vous obtiendrez très vite une réponse. Les sites de cracks, pornographiques, peer to peer, les courriels en provenance d'inconnus sont des vecteurs d'infections, attention à ce que vous faites et où vous mettez les pieds.

Sortez toujours couvert avec au minimum un anti-virus et un pare-feu, pas celui de Windows il protége mal. Armez-vous de logiciels anti-malwares, il en existe des gratuits, ce n'est pas ce qu'il manque puis soyez méfiants cela ne peut être que bénéfique.

Idéal pour les débutants WOT peut facilement protéger vos recherches sur Internet, pour plus de renseignements : Comprendre et utiliser WOT.



^ haut de page - Dernière modification de cette page le Wednesday 18 February 2015 à 18:13

Respectez le droit d'auteur ne recopiez pas textes et images sur vos sites voir nos mentions légales ci-dessous.

Nous contacter - Mentions légales - Politique de confidentialité